Catégories
Actualité

Château en Belgique cherche propriétaire

L’État belge mettra aux enchères un château du XIXe siècle au passé tumultueux en décembre et s’attend à en obtenir au moins un million d’euros, même si l’acheteur devra relever le défi de faire revivre cette immense propriété.

Le château de Van Rivieren , niché dans un parc boisé de la campagne flamande, à Gelrode, sur la commune d’Aarschot (centre-est) est l’un des trois «biens d’exception» que l’Etat belge vend actuellement.

En plus de cet imposant bâtiment en briques rouges, surmonté d’une flèche de style germanique, un immeuble liégeois du XVIIe siècle et une ancienne abbaye wallonne de 1850 sont à vendre.

Dans le cas du château, le ministère des Finances a décidé de le mettre aux enchères le 11 décembre et d’organiser ces journées portes ouvertes.

Lors de ces visites, les acheteurs intéressés ou simplement curieux peuvent jeter un œil aux cheminées à bois, aux plafonds sans fin ou au «majestueux escalier central en bois» et décider s’ils souhaitent investir dans ce logement de 38 chambres et 342 m2 habitables.

Oscar Vanden Eynde a fait construire ce château en 1880 et y a vécu jusqu’à sa mort en 1950.

« En général, il est en bon état », explique Karel De Ghent à l’AFP, qui fait partie de la vingtaine de visiteurs, qui, lampe de poche à la main, explorent les lieux.

« Le problème est que nous ne pouvons pas voir le toit et dans un château, les problèmes viennent toujours du toit », déplore cet informateur.

Cet homme imagine déjà les chambres d’hôtes qu’il pourrait avoir au premier étage. Une idée que le dernier propriétaire du château avait déjà adoptée mais d’une manière peut-être trop originale: créer une piscine couverte à côté d’une véranda qui ne respectait aucune des règles d’urbanisme établies.

Qui voudra devenir propriétaire de ce non-sens décoratif qui nécessitera d’importants travaux de rénovation?

Florence Angelici, porte-parole du ministère des Finances, affirme que les parties prenantes ne manquent pas. « Par exemple, des gens qui veulent créer des maisons pour recevoir et soigner plusieurs personnes âgées avec des ressources importantes », dit-il.

D’autres visiteurs, tels que deux frères de 65 et 72 ans, qui visitent également le château, savent clairement qu’ils ne peuvent pas l’acheter, mais ils sont venus visiter ce qui était leur chambre quand ils étaient enfants.

Ses parents, le jardinier et elle cuisinier, faisaient partie des employés du château dans les années 40 et 50. Ils travaillaient pour la famille Vanden Eynde, qui y vivait.

Et si nous sommes excités? Eh bien, pas tellement … il y a longtemps « , disent-ils.

Selon des documents officiels, Oscar Vanden Eynde a fait construire ce château en 1880 et y a vécu jusqu’à sa mort en 1950.

Plus tard, le château était un monastère bénédictin et un orphelinat et a été retrouvé sans propriétaire depuis 2009, lorsque la justice belge a confisqué des biens dans une affaire de blanchiment d’argent.

Selon la presse locale, le château appartenait à l’époque à une compagnie maritime, accusée d’avoir effectué des transactions illégales qui représenteraient 90 millions d’euros.

Des pratiques criminelles jusqu’à aujourd’hui sans finir de clarifier cela expliquerait, par exemple, la cachette récemment découverte dans l’une des chambres hautes du château.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *