Catégories
Actualité

Les milliardaires du monde ont plus d’argent que 60% de l’humanité

L’année 2019 a également été marquée par des mouvements de protestation à travers le monde, du Chili au Moyen-Orient, en passant par la France.

En 2019, les 2153 milliardaires du monde avaient plus d’argent que 60% de la population de la planète, dénonce lundi un rapport de l’ ONG Oxeam, qui met en évidence la concentration des richesses au détriment des femmes, premières victimes d’inégalité.

« Cet écart énorme est la conséquence d’un système économique sexiste défaillant qui valorise davantage la richesse d’une élite privilégiée, principalement des hommes », a déclaré l’ONG.

Le rapport annuel d’Oxfam sur les inégalités mondiales est traditionnellement publié avant l’ouverture du Forum économique mondial (WEF) à Davos, en Suisse, une réunion de l’élite économique et politique mondiale.

L’année 2019 a également été marquée par des mouvements de protestation à travers le monde, du Chili au Moyen-Orient, en passant par la France.

« Les gouvernements du monde entier doivent prendre des mesures urgentes pour construire une économie plus humaine et féministe qui valorise ce qui compte vraiment pour la société », déclare Oxfam, qui propose entre autres des mesures pour mettre en place « un modèle fiscal progressiste dans lequel également la richesse est sérieuse  »

Selon des chiffres de l’ONG, basés sur des données publiées par le magazine Forbes et la banque Credit Suisse – mais dont la méthodologie a été critiquée par certains économistes – 2153 personnes ont désormais plus d’argent que les 4,6 milliards de personnes les plus pauvres de la planète.

En revanche, la fortune de 1% des plus riches du monde correspond à plus du double de la richesse accumulée des 6,9 milliards de personnes les moins riches, soit 92% de la population de la planète.

« Les femmes sont à la pointe des inégalités en raison d’un système économique qui les discrimine et les enferme dans les emplois les plus précaires et les moins rémunérés, à commencer par le secteur des soins », a déclaré Pauline Leclère, porte-parole d’Oxfam. France, cité dans un communiqué.

Selon les calculs d’Oxfam, 42% des femmes dans le monde ne peuvent pas avoir de travail rémunéré en raison de la trop grande charge de travail de soins dans un environnement privé ou familial, contre seulement 6% des hommes.

Bien que prendre soin des autres, la cuisine ou le nettoyage soient des tâches essentielles « la lourde et inégale responsabilité des soins qui incombe aux femmes perpétue à la fois les inégalités économiques et les inégalités entre les sexes », a déclaré l’ONG.

Oxfam chiffre la valeur monétaire du travail de soins non rémunéré pour les femmes de plus de 15 ans à 10,8 milliards de dollars chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *